La femme, l’art de raconter des femmes

La femme, l'art de raconter des femmes

Venise – Le monde des femmes est révélé à Venise. Le 76ma édition de la Mostra Internazionale d’arte Cinematografica de Venise a également été le théâtre d’une première mondiale, hors compétition, un film très intéressant, un documentaire avec le titre simple qu’il est évocateur, Femme.

L’idée d’être en mesure de réaliser dans la durée d’un long-métrage, 104 min l’histoire, l’essence de ce que signifie être une femme aujourd’hui sur la planète Terre ne pouvait venir que dans l’esprit d’un duo de scénaristes et les réalisateurs – Anastasia Mikova et Yann Arthus-Bertrand – et derrière eu une megadoc du calibre de l’Homme (2015), que pas moins a été proposé pour décrire, avant de Harari et son Sapiens à devenir à la mode, de l’humanité.

Le duo explore avec un toucher léger sur le grand thème, la division de la narration dans les différentes étapes qui sont liés entre eux afin de créer une sorte de fil rouge qui dévoile progressivement au public l’importance de ce chemin, il est entièrement basé sur la série d’entretiens avec les femmes, toutes à l’identique encadrée dans le plan américain, sur fond noir, qui révèlent tous les détails, approdondiscono thèmes, raconter des histoires, de leurs histoires à découvrir ce que la femme. Une sélection d’entrées sélectionné après plus de 2000 entretiens réalisés dans 50 Pays différents par deux administrateurs.

Le thème est vite dit, sont dix: Être une femme, Le corps et ses tabous, d’Amour, de Mariage ou de Vie de couple, la Maternité, la Sexualité, l’Autonomisation, la Violence, la Politique, les Femmes et le pouvoir.

Woman - Bandaloop
Une image à partir de la Verticale de la Performance est faite par Bandaloop pour la doc films « la Femme » (2019) – avec l’aimable autorisation de © 2019 Femme

En plus des entrevues, vivant dans le pouvoir expressif des visages et le pouvoir des mots-dit, le film est renforcé par la contribution de certains des artistes en arts visuels qui s’ajoutent à la dimension poétique, qui est nécessaire pour la rendre encore plus le récit. Donc, la magnifique séquence d’ouverture « Sous l’eau » signée par Denis Lagrange, la séquence consacré au « Corps féminin » par Peter Lindberg, la séquence sur le ‘Maternité’ filmé par Paul Mignot et le Vertical incroyable Performance réalisée par le groupe d’art Bandaloop réalisé par Amanda Rudolph. Enfin, l’impeccable bande-son a été composée par Armand Amar.

Le résultat est un film tout à fait réussi. Non seulement un bon documentaire, mais l’une de ces histoires qui mérite d’être racontée, car, sur le net quelques subtiles de l’automne de style, de montrer la force de l’autre côté de notre planète. Doucement, palpitante, sans trop de rhétorique.

—-
Pour en savoir plus:
• Le site web officiel de la Femme
• Teaser Femme
• Il y a de l’art à l’76 Mostra del Cinema di Venezia

La femme, l'art de raconter des femmes
Une image du film « Femme, » Anastasia Mikova et Yann Arthus-Bertrand, a présenté à la 76° Mostra del Cinema di Venezia – avec l’aimable autorisation de © 2019 Femme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *